Accessibilité

a A A

Génération sous-marins : les Narval

Découvrez les "dessous" de l'univers des sous-marins !

la série des "NARVAL"

Les sous-marins de type Narval sont les premiers sous-marins construits en France depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce projet de conception de nouveaux sous-marins nait sous le nom de code « E-48 » rapidement à l’issue de la guerre et se veut complètement nouveau. La France possède alors 5 sous-marins de classe Aurore dont la construction avait été interrompue pendant le conflit ainsi que plusieurs Uboote notamment un type XXI remis à la France en 1946 : le U2518 rebaptisé Rolland Morillot. Le projet des Narval commence avec l’établissement des plans détaillés de cet U-boot qui va largement inspirer l'Ingénieur Général du Génie Maritime (IGGM) Dupont de Dinechin. Le projet sera lancé dès 1948. Les sous-marins de type Narval ne seront pour autant pas de simples copies des U-boot type XXI allemands et vont profiter de nombreuses innovations.

 

caractéristiques et chiffres clés

La première des innovations réside dans leur mode de construction. Les Narval seront les premiers sous-marins construits par assemblage de 7 sections préfabriquées composée d’une double coque et d’une coque épaisse entièrement soudées. Parmi ces innovations, sont à noter un système de détection et de schnorchel complétement revus ainsi qu’un armement très conséquent. Le rayon d’action du sous-marin attend désormais 400 nautiques et une immersion portée à 200 mètres.
Six unités sont construites et portent les noms de Dauphin, Espadon, Marsouin, Morse, Narval et Requin. Les Narval sont affectés à la 2ème escadrille de Lorient. Embarquant 63 membres d’équipage pour une durée moyenne de 45 jours, les sous-marins Narval déplacent 1200 tonnes en surface à une vitesse moyenne de 16 nœuds.

 

Focus sur les sous-marins de cette série

Une refonte des Narval s’effectue entre 1966 et 1970 à la DCAN de Lorient à la base de Keroman. Les sous-marins se voient alors dotés d’une propulsion diesel-électrique qui les rend plus silencieux et d’une habitabilité plus confortable. Les tubes lance-torpilles arrières sont supprimés et le massif est modifié.
Certaines missions marquantes ont fait la gloire de cette génération. Un record de plongée de 42 jours est effectué par le Requin entre Lorient et les Açores. Une croisière polaire en mer de Norvège pour les sous-marin Espadon et Marsouin prépare l'opération Sauna en 1965 du Dauphin et du Narval, les deux premiers sous-marins français à naviguer sous la banquise. Un de ces sous-marin, l’Espadon, se visite aujourd’hui à Saint Nazaire.

 

 

LANGUE :

Découvrez nos autres musées : Cité de la Voile et Haras d’Hennebont.