Accessibilité

a A A

Génération sous-marins : les Daphné

Découvrez les "dessous" de l'univers des sous-marins !

la série des "Daphné" ou "38 tonnes"

La série des sous-marins type "Daphné", autrement appelés "les 800 tonnes", a été construite entre 1955 et 1965. Cette génération de moyen tonnage est sortie des chantiers Dubigeon à Nantes mais également de l’arsenal (DCAN) de Cherbourg et de Brest.
Les type Daphné sont des sous-marins à propulsion diesel-électrique maniables et silencieux.

 

caractéristiques et chiffres clés

Longs de 57 mètres et pouvant accueillir à leur bord 50 à 60 hommes pour des missions de 30 jours, ils disposent de qualités notables. Atteignant 16 nœuds en plongée ou encore une immersion de 300 mètres, équipés de systèmes d'arme et d'équipements de détection très perfectionnés, ils sont aussi bien aptes à la chasse aux sous-marins qu’à l'attaque de bâtiments de surface. Cette série, compte-tenu de ses caractéristiques polyvalentes et de son coût de construction assez réduit, est construite pour plusieurs marines étrangères comme le Portugal, le Pakistan, l'Union Sud-Africaine et l'Espagne.

 

Focus sur les sous-marins de cette série

La série française se compose de 11 unités portant toutes les noms de personnages féminins de la mythologie gréco-romaine : Daphné, Diane, Doris, Eurydice, Flore, Galatée, Minerve, Junon, Vénus, Psyché, Sirène.
Le sous-marin Daphné est le premier bâtiment de la série éponyme. Mis à l’eau le 20 juin 1959, il lance la série des 800 tonnes. S’en suivra les autres unités dont le sous-marin Flore. Sur les 11 bâtiments, deux seront affectés à l’Escadrille des sous-marins de l’Atlantique, à la base de Keroman de Lorient, la Psyché et la Sirène. Les 9 autres seront en service à l’Escadrille des sous-marins de la Méditerranée à Toulon. Ils seront en service actif entre 1964 et 1997.
Malgré les performances de cette génération, celle-ci a subi de nombreuses avaries et deux tragédies. En 1968 et 1970, deux sous-marins, la Minerve et l’Eurydice disparaissent en Méditerranée. Seul l’Eurydice sera localisée.

 

Aujourd’hui, deux Daphné sont devenus des sous-marins musées : le sous-marin Flore à Lorient et le Delfin, sous-marin de la marine espagnole, visitable à Torrevieja. Enfin, le sous-marin Barracuda de la marine portugaise devrait être visitable à l’avenir à Almada, en face de Lisbonne.

 

 

LANGUE :

Découvrez nos autres musées : Cité de la Voile et Haras d’Hennebont.