Accessibilité

a A A

Sous-marins SNA type Rubis

Découvrez les "dessous" de l'univers des sous-marins !

La série des SNA type Rubis

Le Rubis, Le Saphir, Le Casabianca, l’Emeraude, l’Améthyste et la Perle sont les 6 SNA de type Rubis. Un SNA, Sous-marin Nucléaire d’Attaque, est un sous-marin avec une propulsion nucléaire. Ses principales missions sont l’attaque, la protection et le renseignement. Il n’a pas de missiles balistiques stratégiques à charge nucléaire contrairement aux SNLE (Sous-marin Nucléaire Lanceur d’engin) dont la mission principale sera de faire de la dissuasion.

A la fin des années 70, l’idée naît de lancer une série de SNA afin de renouveler la flotte d’attaque composée uniquement de sous-marins à propulsion classique, diesel-électrique.

 

Caractéristiques et chiffres clés

Construits à Cherbourg par la DCN, les 6 SNA de type Rubis, longs de 72,6 mètres et larges de 7,6 mètres, sont les plus petits des sous-marins nucléaires du monde. Avec un poids de 2400 tonnes et une unique hélice, ils peuvent atteindre une immersion de 300 mètres de profondeur et 25 nœuds en plongée (46 kilomètres/heure environ). Equipés de 4 tubes lance-torpilles, l’armement à bord est composé de 14 torpilles F17, de mines sous-marines et de 2 missiles SM-39 Exocet.

L’équipage, en moyenne de 66 hommes, part pour des missions d’environ 60 jours. Les SNA ont été imaginés pour naviguer environ 220 jours par an avec 2 équipages qui se relaient quasiment tous les 3 mois, un rouge et un bleu. L’équipage est le plus souvent composé de 8 officiers, 52 officiers mariniers et 8 quartiers-maîtres et matelots.

 

Focus sur les sous-marins de cette série

Ces sous-marins à propulsion nucléaire offrent de nouvelles possibilités à la Marine ainsi que de nouvelles missions. Redoutables chasseurs de sous-marins, ils sont indispensables à la sureté et au soutien de la FOST (Force Océanique Stratégiques) car ils sont faits pour la lutte sous-marine en profondeur, la surveillance des convois et le renseignement.

L’avantage d’avoir 6 SNA actifs permet d’établir une rotation périodique dans les actions :
- un sous-marin est en entretien de longue durée (une IPER a lieu tous les 10 ans d’une durée de 1 an et demi à 2 an),
- un autre est en entretien intermédiaire (une IE a lieu tous les 4 mois d’une durée de 5 semaines),
- un 3ème est en entrainement,
- un 4ème se situe dans l’océan Atlantique,
- un 5ème se trouve en mer Méditerranée et le dernier est soit en Méditerranée soit dans l’Atlantique.

Chacun de les 6 sous-marins s’est distingué au cours de diverses opérations et possède des caractéristiques particulières.

Le Rubis est le 1er sous-marin nucléaire français à avoir fait une circumnavigation dans le Pacifique en 1985.

Le Casabianca est le seul qui ne porte pas le nom d’une pierre précieuse. En effet, il porte ce nom en hommage au sous-marin qui s’est évadé de Toulon pour rejoindre et combattre au sein des Forces de la France Combattante en novembre 1942.

L’Améthyste n’est pas que le nom du 5ème sous-marin de type Rubis, il s’agit d’un acronyme signifiant « AMElioration Tactique, HYdrodynamique, Silence, Transmission, Ecoute ». Suite à une coque pas assez profilée qui entrainait des perturbations sonores au niveau du sonar, l’Améthyste est le modèle qui a servi à la refonte des 4 premiers SNA.

La Perle est le 91ème sous-marin construit par la DCN et le dernier mis à l’eau de manière traditionnelle. Les sous-marins étaient alors mis à l’eau en les « faisant glisser » sur une pente inclinée à 7 %, ce qui obligeait les équipes à assembler les sous-marins en pente.

Tous les SNA de type Rubis, actifs depuis 1983, commenceront petit à petit à être remplacer par les sous-marins nouvelle génération de type Suffren dont le 1er a été mise à l’eau en juillet 2019.

 

 

DÉCOUVREZ LES AUTRES SÉRIES DE SOUS-MARINS :

- Les sous-marins de type Narval

- Les sous-marins de type Daphné

- Les sous-marins de type Aréthuse

- Les sous-marins de type Agosta

- Les sous-marins de type Redoutable

LANGUE :

Découvrez nos autres musées : Cité de la Voile et Haras d’Hennebont.